B*tch, that’s Madonna : 10 albums qui ont fait la légende de la reine de la pop

Plus qu’une icône, Madonna est une légende vivante. De Rihanna à Pink en passant par Britney Spears, Lady Gaga ou Dua Lipa, sa verve et son style inspirent encore les plus grandes stars mondiales en invitant la pop féminine à toujours se renouveler. On t’emmène à la découverte des meilleurs albums de Madonna pour ton comprendre à son influence et mettre un peu de folie dans ta playlist !

1983 : Et Madonna Louise Ciccone inventa Madonna

Madonna, c’est l’acte de naissance de la star et le tournant musical des années 80. Danseuse de formation, elle impose des titres dance faits pour s’exprimer sur la piste jusqu’au bout de la nuit. Un premier opus qui présage de la qualité de ses albums ultérieurs, et où se démarque le single « Holiday », premier grand succès dans les charts.

1984 : Like a Virgin : ambiance sulfureuse

L’année suivante, Madonna frappe fort avec Like a Virgin. La chanson titre devient dès sa sortie l’hymne girl power de toute une génération et la catapulte au sommet des ventes. « Get into the groove » (tiré du film Recherche Susan désespérément), « Material girl » ou encore « Pretender » deviennent des tubes planétaires. Distribué par Warner, l’album dépasse les 20 millions d’exemplaires vendus.

1986 : True Blue, l’album trop love !

En pleine histoire compliquée avec Sean Penn, Madonna rencontre le succès populaire et planétaire avec True Blue. Impossible de résister au refrain entêtant et dansant de « La Isla Bonita ». Avec « Papa Don’t Preach », incarnant une jeune fille tombée accidentellement enceinte, Madonna choque les ligues de vertu. Le succès de True Blue et de sa dance pop affutée comme des lames de rasoir la propulse au rang de star.

1989 : Like a Prayer, l’album post-rupture

Avec Like a Prayer, Madonna s’apprête à traverser des années 90 en pleine mutation. Plus mûr et introspectif, l’album est dédié à sa mère décédée. Il sort chez Warner, produit par Patrick Leonard et Stephen Bray, avec lequel elle collabore pour la troisième fois. Elle s’y confie sur son divorce et sa dépression. Madonna, reine des années 80 en compagnie de Prince et de Michael Jackson, passe d’une dance pop plutôt provocatrice à des titres plus autobiographiques comme « Like a prayer » ou « Express yourself ».

1998 : Ray of Light et la révolution électro

Les années 90 sont celles de la consécration. Madonna est célébrée par la critique pour ses rôles au cinéma dans Dick Tracy et Evita, et elle multiplie les tournées hors norme. Mais elle sent que les années 2000 vont redéfinir les contours de la musique et décide elle aussi de se faire peau neuve. En pleine gloire, elle opère un virage à 180 degrés et fait appel au producteur William Orbit pour Ray of Light. Elle se réinvente avec un son électronique dans l’esprit de l’époque qu’elle mélange à une pop classique. Le succès des titres « Ray of Light » et de l’ultra-célèbre « Frozen » viendra consacrer ce virage.

2000 : Music, l’album so French Touch

Baigné par la French Touch, Music bénéficie de la collaboration d’Orbit auquel se joint Mirwais Ahmadzaï, ex du groupe français Taxi Girl. Pour Music, Madonna mise sur les nouvelles tendances. Quand les Boys Bands et Girls Bands brûlent leurs dernières cartouches, elle est déjà ailleurs. Entre « Music » ou « Impressive Instant », sa voix transformée au vocodeur donne l’impression de venir du futur, et prouve que malgré 20 ans de carrière, on peut toujours apporter un vent de fraîcheur à la pop.

2005 : Confessions on a Dance Floor, l’album revival disco

Like a dancing queen, Madonna sort le disco du grenier avec Confessions on a Dance Floor, bientôt suivi par le Confessions Tour. Le single « Hung Up », hymne disco mâtiné de pop et d’électro s’inspire d’ABBA tandis que « Future Lovers » fait référence à Donna Summer. Cette fois, Madonna fait appel à Stuart Price, jugé plus léger et moins politique que Mirwais. Le ton résolument joyeux et optimiste annonce le retour de la star qui avait marqué le pas avec un American Life, plus cérébral et dark.

2008 : Hard Candy, tendance hip-pop

Avec Hard Candy, Madonna réunit une dream team de producteurs pour confectionner un album au groove imparable. Les collaborations avec Timbaland, Justin Timberlake sur « 4 Minutes » ou encore le titre « Give It 2 Me », co-écrit avec Pharell Williams, ont donné naissance à des hits planétaires. Avec un album tourné vers la culture urbaine et le hip-hop, Madonna, à 50 ans tout pile, prouve qu’elle est toujours au top !

2015 : Rebel Heart ou le retour de la révolte

Après le MDNA Tour qui a été accompagné de scandales en tous genres, Madonna avait bien besoin d’une profession de foi. Et c’est chose faite avec Rebel Heart. Co-écrit et produit avec l’aide de musiciens tels que Avicii, Diplo ou encore Kanye West, Madonna fait reposer cet album sur un socle électro-pop solide et punchy. Avec des titres comme « Living for Love » et « Bitch I’m Madonna », elle montre une fois encore qu’elle s’inscrit dans les tendances des années 2010.

2019 : Madame X, l’expérience portugaise

Madame X est le dernier-né des albums de Madonna. C’est une véritable pépite musicale qui explore différents styles, de la pop au reggaeton en passant par le fado. Enregistré live, cet album concept raconte l’histoire d’une espionne qui se bat pour la liberté. Avec des chansons comme « Medellín » et « Crave », Madonna continue d’écrire sa légende.

Icône de la musique, Madonna fêtera en 2023 ses 40 ans de carrière, sans une fausse note.

Voir nos offres !

À lire sur le même sujet :

Taylor Swift : les 8 albums clés de sa carrière

Who runs the World? Comment Beyoncé a conquis la planète en 9 chansons

9 albums pour tout comprendre à la révolution Jul

Don’t Stop the Music : notre playlist des meilleurs tubes de Rihanna

Les meilleures chansons d’Ed Sheeran : notre playlist

Que du love : comment les chansons d’Angèle ont conquis la planète

On revoit les bases : les 11 meilleures chansons d’Orelsan