AU COEUR DE LA TECHNO PARADE : INTERVIEW DE NOMENKLATÜR

PREMIUM

3 MOIS OFFERTS

Profite de ta musique en illimité sans publicité et télécharge tes titres préférés pour les écouter en mode hors connexion.

Puis 11,99€ par mois.
Sans engagement, résilie à tout moment.

GRATUIT

AUCUN PAIEMENT REQUIS

Écoute ta musique gratuitement et profite de notre catalogue avec ces millions de tracks et playlists.

GRATUIT

Écoute ta musique gratuitement et teste notre app ! Profite de millions de tracks et playlists partout, tout le temps.
Pas de paiement requis

 

Comme nous vous l’avions dit précédemment,  Deezer sera au cœur de la Techno Parade et présentera son char pour la première fois ! La programmation y sera chic et choc… Avant de la découvrir le 19 septembre prochain, le blog Deezer aura l’honneur de s’entretenir avec ses principaux acteurs. Nous sommes donc allés  à la rencontre de Nomenklatür et ses 2 djs star : Olivier Rossi et Olivier Brucker…

 Deezer sera présent à la Techno Parade à travers son char, c’est une première, mais pour vous quel effet ça vous fait de vous produire sur ce char tant attendu !?

Olivier ROSSI : C’est un immense plaisir de se retrouver sur ce char ; nous sommes tous les deux originaires du mouvement  rave et la techno parade représente pour nous une  grande communion entre les djs et les clubbers qui dansent dans une ambiance incroyable…

Olivier  BRUCKER : C’est un évènement unique dans la Capitale ; il a permis de démocratiser le mouvement techno en montrant aux autorités que celui ci pouvait être un genre à part réunissant les amoureux des sons électroniques.

– D’où venez-vous et quels ont été vos parcours respectifs ?

OR: Je viens du funk et de la new wave, je me suis rapidement produit en DJ dans les années 90 sous le pseudo Lab insect avec un son résolument électro techno. Après  différents maxis produits sur des labels comme Kurbell, Lasergun, Leitmotiv, j’ai monté le label Elektrofon avec O.BRUCKER en 2004.

OB : De mon côté, j’ai grandi très tôt dans la marmite EBM / indus et puis je me suis retrouvé dans les raves party comme dj et organisateur de soirées. Fin 90, en me mettant à la production, j’ai signé quelques maxis dont un sur Elektrofon.

– Il y aujourd’hui divers courants de musiques électro, comment définissez vous le votre ?

OB : Notre musique électro est résolument dancefloor et se nourrit de nos expériences de dj et surtout de nos influences que l’on retrouve dans les années 80 à travers différents courants comme l’EBM, l’indus, la new beat, le funk et la new wave.

OR : Pour résumer, nous pourrions être le chaînon manquant entre la  minimale et l’électro.

– Aujourd’hui de plus en plus d’artistes, issus d’autres courants font appel à des artistes ou djs électro, quel sont ceux avec qui vous aimeriez collaborer ?

OB : Effectivement , le fait de faire appel à d’autres artistes sur des  morceaux apporte quelque chose de très particulier, ça été le cas pour nous sur notre morceau “nocturnal embrace ” avec slabb qui a posé sa voix. Dans un avenir très proche, nous aimerions des featurings de Peter Murphy (ex bauhaus), Linda Lamb (elle forme the silures avec Vitalic), Marc Almond et aussi Dancepig qui est sur le même label que nous.

– Si vous deviez résumer Deezer en un mot ?

OR : Une immense radio online où l’on vient dénicher de nouveaux artistes…

Retrouvez tout l’univers de Nomenklatür sur Deezer :http://www.deezer.com/fr/#music/nomenklatur